La femme au colt 45, Marie Redonnet,

la-femme-au-colt-45

 

Au Magic Théâtre, Lora Sanders est une actrice adulée de 50 ans menant à travers l’interprétation de ses personnages des vies multiples.
Entourée de son mari très protecteur qui est aussi son metteur en scène et de son fils, la scène du théâtre est sa maison.
Mais la guerre oblige Lora à quitter le théâtre et les siens.  Le fleuve devient une frontière. Lora quitte son pays munie d’ un vieux colt 45, hérité de son père. Un duo improbable et pourtant. 
 Ayant pour toile de fond le chao de la guerre et la perte des repères, Lora emprunte pour la première fois  les routes de la survie, avec au bout de ce chemin la connaissance d’elle même et l’expression de sa vraie personnalité.

J’ai beaucoup aimé l’écriture élégante et fluide de l’auteure qui respire son attachement au théâtre tant sur la structure du roman que sur le fond de l’histoire.
A chaque chapitre, le décor est posé, à chaque chapitre, Lora évolue dans un nouvel environnement et s’adapte. Le texte ne présente pas de rupture brutale entre la vie de tous les jours et le théâtre, l’une et l’autre s’imbriquent naturellement.
Le tout forme un très bel hymne à la femme et à la liberté de création qui survit en dépit de tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s